Quand il est question d’apprendre une langue, nous avons souvent quelques idées reçues : « l’allemand, c’est difficile, l’espagnol, c’est facile« … et l’italien, alors ? À votre avis, est-ce que l’italien est facile à apprendre pour nous francophones. Car ces deux langues sont similaires d’un point de vue origine et formation, elles profitent toutes deux d’origines latines. Mais en même temps, la prononciation, c’est une autre histoire ! Aujourd’hui, voyons si la langue de Dante est simple à apprendre et découvrons les outils et méthodes qui rendront pour sûr l’italien facile.

italien facile

Italien / Français : deux langues similaires

Mots et alphabets

L’italien et le français sont deux langues romanes issues du latin et/ou du grec. Ainsi, il y a de fortes similarités entre vocabulaire italien et vocabulaire français qui facilitent l’apprentissage de son vocabulaire. Beaucoup de mots disposent d’une racine proche, si ce n’est commune. Quelques exemples ? Il suffit de regarder du côté des jours de la semaine :

  • Lundi : lunedì 
  • Mardi : martedì
  • Mercredi : mercoledì 
  • Jeudi : giovedì 
  • Vendredi : venerdì
  • Samedi : sabato
  • Dimanche : domenica

Bien plus que certains mots ou que certaines racines, l’alphabet italien est de façon générale similaire à l’alphabet français. Seuls les sons c et g diffèrent, le reste de la phonétique est similaire. D’ailleurs, nous vous recommandons d’apprendre la bonne prononciation dès le début de votre apprentissage en vous servant de l’alphabet phonétique international. Vous verrez facilement les similarités avec le français, même en termes de sons.

Au-delà de ça, la langue italienne a utilisé pour enrichir sa langue de nombreux mots étrangers comme computer (l’ordinateur) qui vient de l’anglais. Les italiens sont allés piocher par ci par là chez leurs voisins, et disons que cela facilite et diversifie à la fois l’apprentissage de la langue. De la même façon, le français utilise lui-même beaucoup de mots issus de l’italien. Paparazzi, farniente, graffiti, ghetto, al dente… Autant de mots que vous connaissez déjà. Tout comme les mots de base italiens que nous avons déjà rencontrés ou qui sont simplement connus comme

  • Bonjour : buongiorno 
  • Au revoir : arrivederci 
  • Salut : ciao 
  • S’il vous plaît : per favore 
  • Merci beaucoup : grazie mille 

N’oubliez pas de télécharger notre application pour apprendre l’italien pour enrichir rapidement votre vocabulaire

Syntaxe, grammaire et conjugaison

Bon, maintenant que vous savez que votre apprentissage du vocabulaire italien va être facilité par leurs origines proches, qu’en est-il de leur assemblage dans une phrase ? Et bien, il faut dire que la construction syntaxique aussi est similaire du français à l’italien (contrairement à l’allemand par exemple qui est différent). Aussi, la grammaire comporte certaines ressemblances avec le français : l’utilisation du présent pour évoquer le futur par exemple, la place des mots dans la phrase, et le fait qu’ils ne changent pas en fonction de leur place dans la phrase. Toutes ces particularités de la langue vous sont d’ailleurs données dans une vidéo et un article de Mara sur la grammaire italienne (que l’on vous invite à découvrir).

La conjugaison quant à elle peut paraître complexe, mais entre nous, comme de nombreuses langues ! Car disons que la plus grosse difficulté de la conjugaison, que ce soit en italien comme dans toute autre langue, c’est que vous devez l’apprendre… et par cœur de préférence.

Quelques difficultés que vous pourrez rencontrer

Même si l’italien est une langue relativement proche du français, ce qui la rend plus facile à apprendre que l’allemand ou le japonais par exemple, les apprenants peuvent tout naturellement rencontrer quelques difficultés.

Déjà il faut dire que l’italien est une langue qui comporte plusieurs accents, plusieurs accents différents en fonction de la région dans laquelle elle est employée. Les populations du sud par exemple auront tendance à doubler les consonnes, chose que font peu les gens de la région de Venise. Ceci peut déstabiliser les apprenants. Aussi, la langue comporte d’autres particularités qu’il est bon de citer ici.

Les accents toniques

En français, nous n’utilisons pas d’accent tonique ce qui peut du coup surprendre lorsqu’on en rencontre en espagnol, et en italien. La langue italienne en comporte quelques-uns… qui donnent cette impression de langue chantée, et qui donnent surtout du rythme à la langue. L’apprentissage de ces accents toniques, les connaître, les apprendre, les utiliser est une des difficultés majeures quand il s’agit de parler italien.

Rouler les R en italien

Le r italien se prononce différemment du r français. Ainsi, il peut être difficile pour un francophone de prononcer correctement cette nouvelle lettre. En plus, il faut savoir que ce r italien est appelé consonne alvéolaire : ceci signifie que votre bouche, langue, palais et vos dents doivent travailler ensemble pour réussir à prononcer correctement cette consonne. Ici justement, et au vu de la difficulté de prononciation de cette lettre, Mara de notre équipe MosaLingua vous avait préparé une vidéo ainsi qu’un article pour vous aider à rouler le R italien.

Mises à part ces quelques particularités de prononciation, il faut dire que l’italien se prononce comme il s’écrit ce qui, encore une fois, est un avantage à son apprentissage. Il suffit de bien apprendre son alphabet, ses lettres et particularités, pour prononcer de façon correcte ses mots puis ses phrases.

Comment apprendre facilement l’italien ?

Enfin la facilité d’apprentissage d’une langue dépend énormément des outils et méthodes utilisés pour l’apprendre. Si vous suivez la bonne méthode, et que vous vous entourez des bons outils, alors vous verrez que l’italien devient facile. Pour cela, voici quelques pages et ressources qui pourraient vous aider :

La proximité italien / français rend l’italien facile pour un francophone, ou du moins facile à apprendre. Il y a quelques difficultés, mais une fois qu’elles sont ciblées, vous pourrez rapidement les surmonter. Cela dit, et comme nous le répétons souvent : ce n’est pas parce qu’une langue peut paraître plus simple à apprendre qu’une autre, qu’elle ne nécessite pas de travail. Ce n’est pas parce que la grammaire italienne ne comporte pas de grosses difficultés que vous pouvez omettre de l’apprendre. Pour apprendre l’italien comme pour apprendre n’importe quelle langue, sachez que vous aurez besoin de motivation, détermination, et de sessions d’apprentissage régulières. C’est juste que le travail nécessaire à l’apprentissage de l’italien sera moins conséquent que le travail nécessaire pour apprendre l’allemand par exemple, le danois ou le japonais (qui comportent plus de difficultés).

Sur ce, très bon apprentissage à vous.

Pour aller plus loin :

Si ce sujet vous intéresse, voici quelques articles que vous pourrez lire ensuite :