Créer un CV, rédiger une lettre de motivation, préparer un entretien d’embauche : bien que la candidature en anglais garde une forme similaire à la française, le fond change et donc la traduction mot à mot ne suffira pas. Dans cet article, nous vous donnons les différences entre candidature en anglais et en français pour pouvoir vous adapter au mieux.

Après la phase de recherche, la candidature s’effectue en deux parties : la sélection sur le profil avec CV et lettre de motivation, puis la phase d’entretien(s). Chaque étape présente ses particularités.

comment faire une candidature en anglais

Candidature en anglais : « 

Le « resume » ou le CV en anglais donne des informations sur votre profil professionnel. C’est ici que vous décrivez vos compétences professionnelles, vos compétences en lien avec le poste concerné, vos connaissances, et les comportements que vous pouvez avoir en entreprise.

Le nom

Bien que l’usage soit le même, l’appellation « resume » est la plus couramment utilisée pour désigner un CV.

La photo

La première différence, et pas des moindres, est qu’il est déconseillé d’attacher une photo dans l’en-tête de votre CV. C’est même interdit aux Etats-Unis. En effet, la loi américaine juge la photo d’en-tête comme discriminante, et le recruteur est tenu de jeter le CV. Pour les autres pays anglophones, si votre photo vous plaît, vous pouvez toujours la mettre mais nous le déconseillons car ce serait prendre des risques inutiles.

Le temps employé

Dans un CV anglophone, on emploie le passé pour décrire les missions que l’on a accomplies. Aussi, elles sont décrites sous forme de phrases. Cette manière de présenter ses expériences est très impactant. Et elle est ainsi la plus couramment utilisée. Par exemple, on dira : « Established, managed, and maintained relationships with key stakeholders » ou encore « worked as a salesperson in a clothing store« .

Le nombre de pages

Contrairement au CV français, vous êtes libre de rédiger votre CV en anglais sur deux pages si nécessaire, pour ne pas vous priver d’étaler vos expériences.

Les références

La rubrique « References » est une particularité des CV anglophones. Elles fournissent les preuves de ce que vous définissez dans votre profil. Ensuite les référents peuvent être contactés si votre profil est sélectionné.

Vous pouvez constituer cette rubrique de deux ou trois contacts susceptibles de vous recommander. Vous pouvez aussi simplement indiquer « Personal references available upon request« , et dans ce cas là, votre interlocuteur est en droit de vous demander les coordonnées qu’il souhaite.

Attention, votre CV ne sera pas le même si vous ciblez votre candidature vers les Etats-Unis. En effet, vous devez faire attention aux variations de dates, et pensez à adapter les descriptions d’expérience aux recruteurs américains qui n’ont pas tout à fait les mêmes attentes qu’en Europe.

Rédiger votre « cover letter« 

La « cover letter » ou lettre de motivation en anglais vient accompagner votre resume dans votre candidature en anglais. Elle lui est complémentaire, ce qui veut dire que vous ne devez pas reprendre ici le contenu de votre CV. Cette lettre permet d’initier un premier contact avec le recruteur. Vous devez y expliquer les raisons et ce qui vous motive à faire candidature. Elle doit être bien écrite et bien formulée afin de donner envie au recruteur de jeter un coup d’œil à votre CV. Enfin, il est important de la personnaliser afin de montrer que vous savez bien à quel poste et dans quelle entreprise vous postulez.

Aussi, c’est dans cette lettre de motivation que vous montrerez, pour la première fois, que VOUS êtes le candidat idéal ! Cependant attention, dans votre candidature en anglais, c’est bien le CV qui aura le plus d’impact sur l’attention du recruteur. La lettre est juste là pour lui donner envie de le lire.

La « cover letter » se tient sur une page et est généralement composée de trois à quatre paragraphes. Cela dit, nous vous conseillons de rester sur le format standard :

  • Coordonnées
  • La date
  • Les coordonnées du destinataire
  • Un premier paragraphe d’introduction
  • Un deuxième paragraphe (et si nécessaire un troisième) dans lequel vous présenterez au recruteur vos meilleures expériences et vos compétences en lien avec le poste
  • Un paragraphe de fermeture

Préparer votre « interview« 

L’entretien d’embauche en anglais peut être effectué en vidéoconférence à cause de la distance. Dans cette situation, vous devez vous préparer comme s’il s’agissait d’un entretien en face à face, jusqu’à adapter votre tenue vestimentaire. Préparez votre ordinateur, installez-vous dans un endroit où Internet fonctionne bien, comme dans votre domicile ou dans une médiathèque, et pensez à brancher l’alimentation pour prévenir les mauvaises surprises.

Vous devez savoir vous présenter en anglais : votre nom, d’où venez-vous, votre parcours scolaire et professionnel, vos passions… Et tout cela en anglais, bien sûr. Attention vous ne devez pas apprendre votre présentation par cœur car cela donnerait une impression flagrante au recruteur que vous n’êtes pas à l’aise dans la langue. Notre conseil : présentez-vous plusieurs fois devant un miroir, en variant à chaque fois, cela vous permettra d’améliorer grandement votre improvisation tout en mémorisant efficacement l’exercice.

Enfin, la meilleure réponse à la question « tell me about yourself » est une présentation claire de votre parcours en orientant le recruteur sur la voie que vous voulez suivre. Vous devez lui montrer dès le début que vous êtes le candidat idéal !

Quelques exemples de questions

Pour bien préparer votre entretien en anglais, anticipez les questions qui risquent d’être posées :

  • Why did you choose to study your degree subject? = Pourquoi avez-vous choisi ce parcours d’études ?
  • What did you most/least enjoy about your time at university? = Qu’avez-vous le plus/moins apprécié durant votre parcours d’études ?
  • What skills did you develop during your time at university? = Quelles compétences avez-vous développé durant vos études ?
  • What was the most challenging aspect of your degree course? = Quel a été le plus grand défi durant vos études ?
  • What do you like doing in your spare time? = Qu’aimez-vous faire durant votre temps libre ?
  • Why do you want this job? = Pourquoi voulez-vous ce poste ?
  • Why should we hire you? = Pourquoi devrions-nous vous engager ?
  • What can you bring to us? = Que pouvez-vous nous apporter ?
  • What are your strengths and weaknesses? = Quelles sont vos qualités ? Vos défauts ?
  • What do you know about us? = Que connaissez-vous de nous ?
  • How do you handle stress? = Comment gérez-vous le stress ?
  • What motivates you in term of work? = Qu’est ce qui vous motive au travail ?
  • How do you work in a team? = Comment travaillez-vous en équipe ?
  • How would your colleagues describe you? = Comment vos collègues vous décriraient ?
  • Where do you see yourself in five years time? = Où vous voyez-vous dans cinq ans ?

Exemples de questions que vous pouvez poser

Do you have any questions you would like to ask us? = Y-at-il des questions que vous souhaiteriez nous poser ?

A la fin de l’entretien, les recruteurs ont pour habitude de demander si vous avez des questions à poser. C’est le moment de revenir sur certains points en lien avec le poste et l’entreprise. Vous pouvez demander les impressions des recruteurs, comment se passe la suite des événements ou combien d’autres candidats sont sur l’offre.

Cependant ce n’est pas non plus le moment de parler trop « administratif ». En effet, la dernière impression que vous devez laisser doit être celle du candidat idéal, pas celle d’une personne qui recherche les avantages sociaux (même si ceux-ci peuvent être évoqués dans l’entretien). C’est pourquoi il peut être intéressant de finir l’entretien sur une touche plus décontractée pour montrer votre nature sociale.

Écrit par Rémi Bergeras, de Student Job France, un site web qui aide les étudiants à rechercher un emploi avec des conseils de candidature.