Quand on apprend une langue, nous prenons tous un accent en particulier comme référence pour construire la base de notre processus d’apprentissage, et dans ce cas, de notre prononciation. Aujourd’hui, nous voulions donc vous aider à choisir le bon accent espagnol pour apprendre la langue. Car l’espagnol est parlé dans un bon nombre de pays (21 officiellement), et tous avec des accents différents (parfois même, des mots différents). Et pour tout vous dire, dans ces 21 pays officiels, il existe même des accents différents en fonction des régions. Allez, ne vous découragez pas…C’est pareil pour l’anglais, et c’est pareil pour le français !

differents-accents-espagnols--comment-choisir-le-bon--mosalingua

En français, on pense généralement au français canadien, bien différent de celui parlé en France. Mais entre nous, le français du Sud de la France sonne aussi différemment du français du Nord de la France ! Pourtant, nous le comprenons tous. C’était d’ailleurs le sujet d’une récente vidéo, enregistrée par Luca sur les différents accents français. Et bien, c’est la même chose avec l’espagnol. Car bien que nous disions apprendre l’espagnol, une seule et même langue : elle se décline en plusieurs autres langues.

Si nous devions parler de toutes les différences entre tous les accents espagnols, nous pourrions écrire un livre entier (de plus de 300 pages pour sûr)… Plutôt, nous allons vous aider à choisir l’accent espagnol que vous souhaitez apprendre en fonction de vos besoins, de vos envies et de vos goûts.

La différence entre les accents espagnols dans différents pays

Pour choisir le bon accent espagnol, on voulait revenir sur les différents accents disponibles et entendus dans le Monde entier. Comme vous pouvez le voir sur la carte ci-dessous, l’espagnol est parlé (et différemment parlé) dans de nombreux pays.

By Hidra92 – Own work, GFDL, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=7142304

Cependant, il faut bien garder à l’esprit que certaines caractéristiques de la langue trouvées dans un pays peuvent se retrouver dans un autre pays. Et de la même façon, dans un même pays, on peut trouver différents accents ! Par exemple, rien qu’en Espagne il existe beaucoup d’accents différents. Quelqu’un qui vient du Nord de l’Espagne ne parlera pas de la même façon que quelqu’un qui vient d’Andalousie et, de la même manière, quelqu’un qui vient des îles Canaries ne parlera pas comme quelqu’un de Madrid. Donc, cette carte est plutôt cool mais ne retranscrit pas véritablement toutes les nuances de la langue espagnole.

Pour mieux vous retranscrire les différents accents de la langue, regardez d’abord cette vidéo de notre Mirari. Elle y a regroupé différents accents, et vous explique d’où viennent les différences.

 

Cette vidéo est en espagnol (de quel pays, à votre avis ?) mais vous pouvez activer les sous-titres en cliquant en bas à droite sur l’engrenage. Vous pouvez également réduire la vitesse de diffusion en cliquant sur le même bouton. Enfin, n’oubliez pas de vous abonner à notre chaîne YouTube pour plus d’astuces d’apprentissage !

 

Envie d’écouter un bel accent espagnol ?

En Argentine

L’espagnol argentin utilise le vos (vous). Vos est l’ancienne forme du (tu) qui utilise donc les terminaisons verbales du vous. C’est comme si nous utilisions toujours, et pour parler à tout le monde, le vouvoiement. L’argentin se distingue aussi par la prononciation du ll : dans l’ensemble des pays hispanophones, on le prononcera « y ». En Argentine, il se prononcera « ch ». Par exemple, le poulet se dit « poyo » dans l’ensemble des pays hispanophones mais se prononce « pocho » en Argentine. Allez, vous pouvez écouter toutes ces particularités ici en vidéo :

 

En Espagne

En Espagne, on parle le « castellano« (différent du « catalán » parlé dans la région de Barcelona) : la prononciation est relativement claire et il s’agit d’un accent assez facile à comprendre. La principale particularité du castillan est que l’on prononce la lettre « z » et la combinaison « ci »/ »ce » de la même façon. Comme nous utilisons le « ce ». Autre caractéristique : l’utilisation du « vosotros« , forme informelle du « ustedes » (ils/elles). La vidéo qui suit vous permettra d’entendre cet accent espagnol d’Espagne.

 

Au Mexique

L’espagnol du Mexique est facilement reconnaissable à la façon dont il marque un ton à la fin du dernier mot de chaque phrase (un peu – mais pas exactement – comme s’il s’agissait d’une interrogation) ainsi qu’à la façon dont il réduit l’accentuation de certaines voyelles. L’espagnol mexicain est une forme plus mélodieuse du castillan, et reste une forme d’espagnol relativement simple à apprendre.

Dans les prononciations standards du mexicain, on retrouve par exemple le « s » qui devient « z » devant une consonne à l’oral. Par exemple : « es lo peor » devient « ezlo peor » à l’oral. La vidéo ci-dessous met en lumière cet accent mexicain.

 

En Colombie

Il est difficile de dire que quelqu’un a un accent colombien… Car la Colombie a c’est vrai quelques particularités, cependant cet espagnol est considéré comme relativement neutre ! Et en particulier l’accent de Bogotá. Le colombien est facilement compréhensible, et compris dans de nombreux pays (peut-être grâce à la diffusion du colombien via toutes les telenovelas). Il peut donc être un très bon choix pour débuter, pour comprendre et pour apprendre l’espagnol. Pour familiariser votre oreille au colombien, regardez la vidéo qui suit.

 

A Cuba

Le cubain ne prononce pas toujours le « r » de la même façon que dans les autres pays hispanophones. Il est parfois prononcé comme un « l » notamment quand il vient à la fin d’un mot. « Amor » devient alors « amol« . Autre particularité : le « r » et le « s » sont parfois aspirés ce qui donne quelque chose de proche au « h » anglais. « Largo » devient alors « lahgo« . Vous comprendrez mieux en visionnant la vidéo ci-dessous :

 

 

Quel accent espagnol devez-vous choisir ?

Avec toutes ces vidéos, peut-être avez-vous déjà fait votre choix… quant à l’accent espagnol que vous préférez. Pour autant, et pour vous aider à prendre la bonne décision, nous avons listé ci-dessous quelques questions à vous poser pour faire votre choix.

1. Où vivez-vous ?

Les différences entre les accents espagnols ne sont probablement pas si importantes si vous vivez dans un pays éloigné de tout pays hispanophone. Mais si vous vivez en France, vous préféreriez peut-être apprendre l’espagnol d’Espagne car vous seriez plus à même de rencontrer des espagnols… ou de voyager dans ce pays voisin. Si vous vivez en Guyane par exemple, vous serez peut-être plus amenés à rencontrer des Colombiens ou Argentins.

2. Lequel sera le plus utile pour vous ?

Vous envisagez de partir étudier en Argentine ? Votre futur conjoint est originaire du Pérou ? Il y a pas mal de Mexicains dans votre quartier ? Nous vous conseillons de choisir le meilleur accent en fonction de votre objectif d’apprentissage. Visez le pays duquel vous vous sentez le plus proche, ou duquel vous allez prochainement vous rapprocher.

3. Lequel préférez-vous ?

Enfin, compte tenu des différences entre ces accents espagnols, la dernière question (ou la première) à se poser c’est : lequel j’aimerais parler ?

Un avantage que vous avez par rapport aux « natifs hispanophones », c’est que vous pouvez CHOISIR l’accent que vous souhaitez apprendre. Alors, pourquoi devriez-vous apprendre un accent qui ne vous plaît pas !

 

Et à votre avis, notre avis ?

Comme lorsque nous avons « dû » choisir entre accent britannique et américain, ce qui nous a aidé / poussé à choisir, c’était l’aspect universel : choisir un accent qui est compris partout dans le monde. L’accent colombien est en ce sens un très bon compromis. En effet, considéré comme neutre, il est compris partout dans le monde et vous permettra donc de comprendre et de fous faire comprendre sur les 5 continents.

Cela dit, et quel que soit l’accent espagnol que vous choisissez d’apprendre, rappelez-vous de ne pas trop insister sur le sujet. Il est bon d’apprendre la langue, son vocabulaire et surtout la prononciation espagnole… Sans trop insister sur l’accent afin d’apprendre un espagnol relativement neutre. Dernière chose importante, n’oubliez pas de garder cet apprentissage plaisant, et de commencer à parler le plus vite possible.

On termine cet article avec une vidéo assez drôle (en anglais) sur des imitations d’accents espagnols.

Si vous êtes un peu perdu car vous pensiez trouver un article sur les accents espagnols au clavier, c’est par ici !