Apprendre l’anglais ne répond plus à une simple envie : le fait de parler anglais est presque devenu incontournable. En France, l’apprentissage de l’anglais commence d’ailleurs très tôt, dès l’école primaire. Pour autant, l’apprentissage inculqué à l’école est loin d’être proche de la réalité. Entre le slang, l’importance de l’oral ou l’importance d’avoir une bonne prononciation, nous sommes bien loin des exercices de grammaire que nous faisions étant collégiens ou même lycéens.

Vous voulez apprendre l’anglais, ou plutôt un autre anglais ? Celui parlé par les anglophones, au quotidien, que ce soit pour voyager, pour vivre à l’étranger ou pour travailler ? Vous trouverez ici un tas de questions / réponses sur comment apprendre l’anglais, des tas d’astuces, de conseils ainsi que de ressources pour vous aider dans cet apprentissage.

Apprendre l'anglais

Commencez à améliorer votre anglais gratuitement

apprendre-langlais-mosalinguaVous voulez améliorer votre anglais ?
Première bonne nouvelle : nous pouvons vous aider.
Deuxième bonne nouvelle : vous pouvez commencer gratuitement et dès maintenant ! Activez votre essai gratuit, et profitez pendant 15 jours de cette méthode efficace pour apprendre les langues.

Flashcards pour apprendre du vocabulaire, vidéos en V.O. avec sous-titres, livres audios, textes adaptés à votre niveau : MosaLingua Web vous donne accès à tout cela, et bien plus encore ! Commencez tout de suite (c’est gratuit et sans risque).

Je commence tout de suite

Que trouverez-vous dans ce guide ?

Sommaire
  1. Pourquoi apprendre l’anglais ?
    1. L’anglais dans le Monde
    2. Rapide histoire de l’anglais
    3. Anglais britannique VS American English
    4. Le Globish
    5. Et le slang alors ?
  2. L’apprentissage de l’anglais à travers le monde
    1. Qui sont les meilleurs et qui sont les moins bons élèves en anglais ?
    2. Le problème des Français ? Une méthode inadaptée
    3. Connaissez-vous votre niveau d’anglais ?
    4. Pourquoi n’êtes-vous plus obligé de vivre dans un pays anglophone pour apprendre l’anglais
  3. Comment apprendre l’anglais gratuitement, tout seul, et sur Internet ?
    1. Les grandes étapes pour apprendre l’anglais
    2. Amusez-vous !
      1. – Apprendre l’anglais gratuitement avec les films et les séries
      2. – Apprendre l’anglais facilement avec la musique
      3. – Apprendre l’anglais facilement avec les podcasts
      4. – Apprendre l’anglais avec YouTube
      5. – Les  jeux pour apprendre l’anglais
      6. – Apprendre l’anglais à travers les médias
      7. – Apprendre l’anglais avec les livres, et la lecture
      8. – Apprendre l’anglais en rencontrant du monde : les échanges linguistiques
    3. Nos astuces et conseils pour apprendre l’anglais facilement
  4. Comment commencer votre apprentissage de l’anglais ?
    1. – 1. Commencez par apprendre du vocabulaire anglais
    2. – 2. Améliorez votre compréhension orale de l’anglais
    3. – 3. Améliorez votre prononciation anglaise
    4. – 4. Lancez-vous : parlez anglais !
    5. – 5. Perfectionnez-vous avec la grammaire anglaise
  5. L’anglais au travail
    1. L’importance de l’anglais au travail
    2. Comment apprendre l’anglais professionnel ?
      1. Pour les particuliers
      2. Pour les entreprises
      3. Pour les spécialistes du milieu médical
    3. TOEIC et TOEFL : qu’est-ce que c’est ?
    4. Comment écrire un bon curriculum vitae en anglais ?
    5. Comment se préparer à un entretien d’embauche en anglais ?
  6. – 5 choses essentielles pour apprendre l’anglais
    1. – 1. La motivation
    2. – 2. La régularité
    3. – 3. La méthode
    4. – 4. Des outils efficaces
    5. – 5. Du fun !
  7. Apprendre l’anglais facilement… avec MosaLingua
  8. FAQ : vous avez des questions ? Nous avons la réponse !
    1. 1. Combien de temps pour apprendre l’anglais ?
    2. 2. « On apprend mieux l’anglais quand on habite un pays anglophone« … Peut-on apprendre l’anglais sans déménager ?
    3. 3. Peut-on apprendre l’anglais gratuitement ?
    4. 4. Comment apprendre la bonne prononciation d’un mot anglais ?
    5. 5. Comment retenir facilement les mots et expressions en anglais ?
    6. 6. Combien de mots dois-je connaître avant de commencer à parler ?

Pourquoi apprendre l’anglais ?

L’anglais dans le Monde

Il existe une soixantaine de pays parlant anglais dans le monde, répartis sur tous les continents. Pour tout vous dire, elle est parlée par environ 360 à 400 millions d’anglophones natifs (source : Wikipédia, 2016), et plus d’un milliard de personnes l’auraient apprise à travers le Monde. Elle arrive d’ailleurs à la troisième place des langues les plus parlées dans le Monde. Alors, quelle que soit la partie du globe où vous vous trouvez, vous tomberez toujours sur une personne qui parle anglais, en tant que première langue ou en tant qu’apprenant.

Mais au-delà de ça, l’anglais est aussi et surtout une langue très influente. Elle s’avère être la langue la plus utilisée sur Internet : près de 80 % des données disponibles sur la toile le sont en anglais. Une des raisons qui expliquent son succès sur le web, c’est la prédominance des pays anglo-saxons et notamment des Etats-Unis dans ce domaine (e-commerce et réseaux sociaux).

Etant susceptible d’être comprise par le plus grand nombre, elle reste aussi l’une des langues les plus parlées dans les échanges internationaux, et dans les domaines scientifiques (95% des publications scientifiques sont en anglais). Enfin, et ce qui est bon pour son apprentissage, c’est que l’anglais est aussi une langue facilement accessible. Merci Hollywood, le cinéma et les séries télévisées.

 

Apprendre l'anglais map

Source : Wikipédia. Légende : en bleu foncé, où l’anglais est langue officielle, en bleu clair, où l’anglais est officielle mais non la 1ère langue parlée.

 

Rapide histoire de l’anglais

L’anglais trouve son origine dans l’Empire Britannique. Jusque là, rien de surprenant. Et si elle s’est aussi largement répandue à travers le monde, c’est via les colonies britanniques, notamment entre 1783 et 1914. Elle est ainsi arrivée sur les territoires des Etats-Unis, de l’Australie, de l’Inde ou encore du Canada à travers la colonisation.

 

Anglais britannique VS American English

C’est grâce à cette histoire que la langue anglaise est aussi riche, et que l’on peut affirmer aujourd’hui qu’il n’existe pas un anglais, mais des tas de variations et d’accents. Bien sûr, l’anglais utilisé sur le territoire britannique et l’anglais utilisé aux Etats-Unis par exemple, reposent tous deux sur la même base. A savoir celle diffusée par l’Empire Britannique. Mais les cultures, les habitants et l’évolution des sociétés ont fait qu’aujourd’hui anglais britannique et anglais des Etats-Unis ne sont plus identiques. On note des différences, notamment dans les accents, la prononciation et dans certains termes employés.

De même, si l’on perçoit des accents différents entre les territoires, il faut souligner qu’il peut exister aussi différents accents sur un même territoire. Ainsi, en Angleterre, il existe aujourd’hui des accents beaucoup plus prononcés qu’en France. Et l’accent british que l’on pense reconnaître n’est autre que l’accent de Londres identifié comme « Received Pronunciation » (l’anglais de la BBC par exemple).

Chez MosaLingua, nous privilégions l’apprentissage de la prononciation américaine. Pourquoi ?

  1. Les américains représentent environ 65 % des anglophones dans le monde (en revanche les britanniques moins de 17 %).
  2. L’american english est la variété d’anglais la plus universellement parlée et comprise dans le monde. Encore une fois sa diffusion est permise grâce au cinéma, à la télévision ou encore à la musique.
  3. L’anglais américain est relativement homogène : il y a bien sûr quelques petites différences sur la côte Est, au Midwest (près du Canada) et au Sud, mais globalement les différences d’accent ne sont pas très prononcées comme en Angleterre.

 

Le Globish

apprendre-langlais-mosalinguaFace à la multitude des accents anglais, une façon de parler a émergé : le Globish. Il s’agit d’une version simplifiée de l’anglais, plus accessible, épurée et concentrée. Ainsi, le Globish concentre 1500 mots, judicieusement choisis, qui permettent de communiquer sans difficulté.

Bien sûr avec 1 500 mots, on ne peut apporter toute la finesse et la richesse d’une langue, mais on peut tout à fait se faire comprendre. Il existe d’ailleurs des astuces qui vous permettent d’enrichir votre conversation, tout en ne vous servant que du Globish.

Notre application pour apprendre l’anglais vous propose d’apprendre ces 1 500 mots, complétés par d’autres, plus spécialisés, ainsi que par des phrases pour assimiler dans les mêmes temps quelques notions de grammaire.

 

Et le slang alors ?

Le slang, c’est ce qu’on appelle dans notre chère langue française l’argot. Ce sont des mots utilisés dans un contexte familier, mais pas forcément familial. J’entends par là qu’il s’agit d’un champ lexical adapté aux potes et aux amis proches. Intégrer quelques termes de slang à votre apprentissage de l’anglais, vous permettra d’adopter un anglais plus naturel, plus proche de la réalité, et plus actuel. Bien qu’il paraisse essentiel d’apprendre l’anglais qui convient à toutes les situations, il peut également être intéressant de vous pencher sur l’apprentissage du slang.

Pour commencer, et pour apprendre anglais différemment, on vous invite à découvrir notre article sur les 10 expressions à connaître en slang ou à découvrir cette vidéo de notre chère Abbe.

 

 

 

L’apprentissage de l’anglais à travers le monde

Qui sont les meilleurs et qui sont les moins bons élèves en anglais ?

Comme nous le disions plus haut, un peu plus d’un milliard de personnes parlent anglais dans le Monde. 1,5 milliard selon certaines sources. Cela fait pas mal d’English speakers, n’est-ce pas ? Cela dit, tous ne le parlent pas de la même façon. Sur tous ces speakers, il y a ceux qui le parlent comme langue maternelle, ceux qui le parlent comme deuxième langue, et ceux qui le parlent comme simple langue étrangère. Comme nous, en France.

Dans une récente étude, nous avons voulu découvrir comment se passait l’apprentissage de l’anglais dans le monde. Comment nos voisins, européens ou non, s’en sortaient avec l’anglais, quelle était leur éducation ou encore à partir de quel âge ils l’apprenaient. Nous avons également souhaité savoir comment apprendre anglais de manière efficace, comment rendre l’apprentissage de l’anglais facile, et mettre en avant les bonnes pratiques utilisées par nos voisins. Toutes ces données sont rassemblées dans une infographie que nous vous invitons à découvrir (en cliquant sur l’image).

 

apprendre anglais dans le monde

 

Le problème des Français ? Une méthode inadaptée

Parmi les moins bons élèves, la France tient bonne place. Et c’est vrai que nous avons du mal à comprendre les natifs anglais. Ainsi, nous n’avons pas bonne réputation en anglais, et bien que certains trouvent notre accent sexy, pour la majorité, il est surtout ridicule. Nous avons essayé de comprendre pourquoi nous avions si mauvaise réputation… Et plusieurs tentatives de réponse en ressortent :

  • Dans notre système scolaire, l’accent (sans jeu de mot) est mis sur l’apprentissage de la grammaire et de l’écrit. L’oral est malheureusement mis de côté. Or, ce n’est pas de cette façon que l’on apprend à parler !
  • Beaucoup de professeurs d’anglais, dans notre système toujours, sont français. Résultat, nous entendons anglais dès le plus jeune âge avec un accent français… Et nous reproduisons les mêmes erreurs de langage.
  • Contrairement à certains pays voisins, comme aux Pays-Bas ou dans les pays nordiques, nous sommes peu exposés à l’anglais. Avez-vous déjà vu un film en anglais sous-titré à la télévision française ?

Autant de raisons qui font que notre anglais n’est pas aussi bon que celui des pays voisins, comme en Allemagne ou encore une fois aux Pays-Bas (cf. notre infographie à ce sujet). Pour autant, il existe de méthodes permettant aujourd’hui d’améliorer tout ça…

 

Connaissez-vous votre niveau d’anglais ?

L’accent des français n’est pas reconnu comme le meilleur, mais peut-être avez-vous un bon niveau ! Savez-vous quel niveau d’anglais vous avez ? Pour vous aider à le découvrir, nous avons créé un test d’anglais avec Abbe, professeure d’anglais chez MosaLingua. A travers 20 questions centrées sur la grammaire, l’écriture et le vocabulaire, nous vous aidons à identifier où se situe votre niveau d’anglais.

Faire le test de niveau d’anglais MosaLingua

Attention, ce test d’anglais ne vous évalue pas sur la compréhension orale ni l’expression, deux éléments importants (à prendre en compte).

 

Pourquoi n’êtes-vous plus obligé de vivre dans un pays anglophone pour apprendre l’anglais

Pour faire face à la « médiocrité » de notre anglais, une des meilleures méthodes pour l’améliorer était, jusqu’à il y a encore quelques années, de partir vivre dans un pays anglophone. Méthode assez coûteuse, et pas accessible à tous.

Heureusement aujourd’hui, et nous le verrons en détail plus bas dans cet article pour apprendre l’anglais, il n’est plus essentiel de partir vivre à l’étranger pour parler anglais. Il existe des méthodes alternatives à l’école (et alternatives au voyage) qui boostent votre niveau en anglais, voire qui vous permettent tout simplement de l’apprendre, sans bouger de votre canapé. Ces méthodes sont disponibles grâce… à la magie d’Internet. En effet, Internet regorge de ressources, d’outils, de supports qui vous aident considérablement à apprendre l’anglais. Il suffit de les connaître ! Et c’est ce que nous allons voir dans la deuxième partie de cette page.

Mais nous devions ajouter quelques mots à propos du voyage. Le fait de partir vivre à l’étranger n’est plus essentiel. Ce n’est plus une condition sine qua non pour apprendre l’anglais parfaitement. Mais il est sûr que ça reste un excellent moyen d’apprendre. Ou de progresser rapidement dans la langue. Etre entouré d’anglais ne peut que vous aider à progresser. Parler tous les jours avec des natifs est non seulement enrichissant, mais aussi très bon pour développer vos compétences notamment orales. Et entre nous, au-delà de l’apprentissage de la langue, le voyage nous apporte beaucoup, personnellement.

partir à l'étranger pour apprendre l'anglais
Apprendre l’anglais pour voyager / Voyager pour apprendre l’anglais

 

Comment apprendre l’anglais gratuitement, tout seul, et sur Internet ?

Comme nous vous le disions, apprendre l’anglais ne se limite plus aujourd’hui à 1. suivre des cours (bancales) à l’école 2. partir vivre dans un pays anglophone, quelques mois voire quelques années. Il est aujourd’hui possible d’apprendre l’anglais gratuitement et facilement, seul, et recréer l’immersion offerte dans un pays anglophone, en ne bougeant pas de votre canapé. Comment ? C’est ce que nous allons voir dans cette deuxième partie de sujet.

 

Les grandes étapes pour apprendre l’anglais

Apprendre l’anglais en ligne est possible, et accessible à tous. Mais vous devez savoir qu’apprendre l’anglais seul demande rigueur et motivation. Deux éléments essentiels pour commencer, et pour continuer. Ceci étant, voici les grandes étapes essentielles pour apprendre l’anglais en ligne ou sur smartphone.

  1. Choisissez un site ou téléchargez une application intuitive qui saura vous orienter en fonction de votre niveau. L’application pour apprendre l’anglais MosaLingua vous oriente vers un vocabulaire à la fois adapté à votre niveau et à vos besoins (le voyage, le tourisme, le travail, etc.).
  2. Familiarisez-vous avec le site ou l’application en question en parcourant une première fois l’essentiel de son contenu. Vous verrez alors quelles sont vos possibilités. Un premier repérage essentiel pour savoir ensuite dans quelle direction vous devez aller.
  3. Pourquoi souhaitez-vous apprendre l’anglais ? Fixez-vous des objectifs et notez-les afin de les garder en mémoire. Ceci vous permettra de toujours garder votre motivation, et de ne pas lâcher au premier obstacle.
  4. Utilisez ce site, ou cette application, comme un outil parmi tant d’autres. On entend par là que cet outil ne doit pas être le seul support utilisé pour votre apprentissage…. D’autres outils, nous vous en proposons tout un tas à la suite de cette partie !

Nous vous conseillons aussi pour commencer de jeter un oeil à la vidéo d’Abbe où elle vous donne ses conseils pour apprendre l’anglais en français (cette fois).

Amusez-vous !

Parmi les conseils d’Abbe justement, il y en a un qui nous paraissait très important : s’amuser ! Pour apprendre l’anglais, il n’y a pas de secret : vous devez vous faire plaisir. L’apprentissage de l’anglais ne doit pas être une corvée. Rien ne sert d’apprendre frénétiquement du vocabulaire, en vous obligeant à lire des listes de mots pendant 3 heures. Vous pouvez très bien visionner des films depuis votre canapé ou vous trémousser sur un bon titre de musique anglaise. Les options sont nombreuses, addictives, et vous permettront rapidement de mieux comprendre l’anglais.

apprendre l'anglais avec la musique

– Apprendre l’anglais gratuitement avec les films et les séries

Regarder des films en anglais vous aidera à progresser à différents niveaux. Vous pourrez améliorer à la fois votre compréhension orale, enrichir votre vocabulaire (avec des termes de la vie de tous les jours), aiguiser votre oreille à la bonne prononciation, et par la même occasion vous travaillerez votre propre accent.

En plus des films, les séries en anglais ainsi que les sitcoms américaines offrent un bon format d’apprentissage. Plus courtes et plus addictives, elles créent un effet de dépendance qui vous permet de régulièrement travailler et apprendre anglais. Enfin, « travailler »… sans même vous en rendre compte. Les séries sont idéales pour un apprentissage pas-à-pas.

Pour plus d’impact, il est conseillé de regarder les séries avec des sous-titres en anglais, puis peu à peu, de vous détacher des sous-titres pour ne vous focaliser que sur l’écoute. Vous vous habituerez à la fois à la langue, l’accent, le rythme de prononciation et au vocabulaire. Enfin, en fonction des séries  ou films choisis, vous pourrez aborder différentes thématiques. Des tas de sujets sont aujourd’hui traités… A vous de choisir lequel vous souhaitez « travailler ».

Pour visionner des films et des séries en anglais, plusieurs options s’offrent à vous : les DVD, les téléchargements ou le visionnage sur des plateformes payantes telles que Netflix ou Fleex, plus orienté apprentissage des langues.

Besoin d’un coup de pouce pour vous lancer ? Luca vous dévoile ses astuces en vidéo pour tirer le meilleur parti de cette méthode.

– Apprendre l’anglais facilement avec la musique

Eh oui, la musique peut être un outil très efficace pour apprendre l’anglais facilement. Comme les films en version originale, les paroles d’une musique sont une bonne source de mots et d’expressions que vous pouvez mémoriser tout en vous faisant plaisir.

Quelques petites astuces avant de vous lancer :

  • Il est bon de commencer avec des chansons déjà connues.
  • Chantez une première fois sans regarder les paroles. Répétez ce que vous entendez, c’est la meilleure façon d’adopter la bonne prononciation.
  • Puis répétez l’expérience avec les paroles sous les yeux (pour les trouver : tapez lyrics + nom du titre). Même si nous avons écouté une musique des centaines de fois, il y a toujours quelques mots et expressions qui nous échappent. Avec les paroles, vous trouverez une autre signification à ces chansons.

Vous trouverez plus de conseils sur notre article pour apprendre l’anglais avec la musique.

– Apprendre l’anglais facilement avec les podcasts

Un podcast est un enregistrement (audio ou vidéo) à écouter sur mobile ou sur lecteur mp3. Il en existe des tas, sur des sujets divers et variés, et même des podcasts spécifiquement dédiés à l’apprentissage de l’anglais. L’avantage de ce support est qu’il vous permet de travailler votre anglais par l’écoute. Le petit plus : c’est un moyen efficace d’améliorer sa compréhension orale pendant tous les temps morts de votre journée (transport, attente, conduite, cuisine, repassage, etc.).

Aujourd’hui, de nombreux podcasts sont disponibles gratuitement sur Internet. Pour vous lancer, et rapidement faire votre premier choix, nous avons sélectionné pour vous les meilleurs podcasts pour apprendre l’anglais facilement. Vous pouvez aussi vous tourner vers les audio books ou livres audio en anglais.

– Apprendre l’anglais avec YouTube

Toujours dans les formats audio, YouTube est aussi un support intéressant pour apprendre l’anglais gratuitement. Un support ou plus exactement une mine d’informations ! Aujourd’hui, nombreuses sont les chaînes YouTube spécialement créées et développées pour vous aider à apprendre l’anglais facilement. Vous y trouverez ainsi de quoi améliorer votre compréhension orale et votre prononciation, mais aussi la conjugaison et la grammaire en fonction des sujets traités. Certaines chaînes particulièrement bien faites proposent des vidéos avec sous-titres en anglais voire en français ce qui vous permet en plus d’améliorer votre compréhension écrite (ou votre compréhension tout court, si vous débutez notamment). Parmi elles, nous avons ainsi créé un Top 10 des chaînes Youtube pour apprendre l’anglais que nous vous invitons à découvrir.

– Les  jeux pour apprendre l’anglais

Ami-es gameur-ses, sachez que vous pouvez aussi apprendre anglais avec les jeux-vidéos. Comment ? 1. vous avez pu constater que les titres étaient bien souvent disponibles en anglais. Ok, le vocabulaire utilisé n’est peut-être pas celui de la vie de tous les jours, mais c’est toujours bon à prendre. 2. il y a aussi toute cette communication entre joueurs… qui se fait majoritairement en anglais, par chat ou par logiciel. C’est un très bon entraînement pour commencer à parler anglais.

– Apprendre l’anglais à travers les médias

Nous passons sur un autre support, qui vous permettra cette fois de travailler votre compréhension écrite. La presse en ligne est en effet un formidable outil d’apprentissage, d’ailleurs souvent utilisé en cours de langue. Elle permet de considérablement enrichir votre vocabulaire, quelle que soit la spécialité de la presse choisie. Au-delà du vocabulaire, la presse vous donne une bonne leçon sur la construction de phrases, la syntaxe, la grammaire ou encore la conjugaison en anglais.

Pour suivre la presse internationale, et anglophone en ligne, vous pouvez visiter le site Internet newspapermap.com Il donne accès gratuitement à toute la presse internationale.

– Apprendre l’anglais avec les livres, et la lecture

La presse vous aide à faire vos premiers pas dans les supports écrits. Pour aller plus loin, vous pouvez également vous tourner vers un livre en anglais. Bien sûr, les livres (disons romans ou livres spécialisés) sont un bon moyen d’enrichir votre vocabulaire anglais et d’améliorer vos compétences écrites. Une activité à la fois agréable, enrichissante, et qui vous permettra de progresser. Cela dit, il est à noter que cette technique est réservée pour les personnes ayant déjà un bon niveau d’anglais ou un niveau moyen.

 

Apprendre l'anglais grâce à la lecture, presse ou livres !

– Apprendre l’anglais en rencontrant du monde : les échanges linguistiques

Enfin, après avoir travaillé votre compréhension orale puis compréhension écrite, après avoir enrichi votre vocabulaire et aiguisé votre oreille, il est temps de passer à l’expression orale. La bête noire de beaucoup d’apprenants et pourtant, un élément essentiel au bon apprentissage de l’anglais.

A quoi bon apprendre l’anglais si vous ne pouvez parler ? Et que vous en ayez envie ou non, le fait de parler anglais vous aidera à considérablement progresser dans la langue. Malheureusement, en étant autodidacte, il est parfois difficile de rencontrer des correspondants avec qui échanger.

Ca c’était sans compter l’aide d’Internet. Aujourd’hui, trouver un correspondant en ligne est la meilleure façon de pratiquer une langue gratuitement, et en s’amusant ! Il existe de nombreux sites d’échanges linguistiques qui vous permettent alors de trouver un correspondant anglais, puis d’échanger avec lui à l’écrit ou à l’oral.

Si vous vous sentez prêt : découvrez notre guide complet sur les échanges linguistiques. Où trouver un correspondant ? Comment faire ? Nous vous donnons toutes les informations nécessaires. Pour aller plus loin, vous pouvez même partir à la rencontre de natifs dans votre propre ville. Si cela est efficace sur le net, ça l’est aussi dans la « vraie vie ». Justement, Luca vous livrait quelques conseils dans un précédent article pour rencontrer des anglophones avec qui parler dans votre ville.

Pas envie de parler à l’oral ? Vous pouvez également (ou pour commencer) chatter en anglais. Chatter avec des correspondants anglophones est une méthode efficace pour dépasser le premier stade de la timidité, et enfin commencer à communiquer en anglais.

 

Nos astuces et conseils pour apprendre l’anglais facilement

Et si l’on vous parlait un peu de nous, et de ce que nous entreprenons au quotidien pour vous aider à apprendre l’anglais ? MosaLingua, c’est avant tout une application pour apprendre l’anglais (et d’autres langues) qui repose sur des méthodes scientifiquement prouvées. Mais MosaLingua, c’est aussi une équipe de polyglottes passionnés qui ne cessent de vous donner de bons conseils et des astuces d’apprentissage. Ceux-ci vous pouvez avant tout les retrouver sur le blog de MosaLingua. Blog régulièrement mis à jour par les membres de notre équipe.

Vous pouvez aussi retrouver nos conseils d’apprentissage sur notre chaîne YouTube. Chaîne que nous vous invitons à découvrir, et à laquelle nous vous invitons aussi à vous abonner. Car tous les mardis nous publions de nouvelles vidéos riches en conseils, astuces et choses à savoir sur l’apprentissage de l’anglais.

Comment commencer votre apprentissage de l’anglais ?

Lorsqu’on se lance dans l’apprentissage de l’anglais ou dans son perfectionnement, il est vrai qu’il n’est pas toujours facile de savoir par où commencer. Il y a tellement de choses à aborder ! Pour apprendre l’anglais facilement, voici nos recommandations.

– 1. Commencez par apprendre du vocabulaire anglais

application pour apprendre l'anglaisApprendre le vocabulaire anglais, et notamment les bases de l’anglais, c’est le B.A.BA : la base de toute bonne communication. Nous préconisons également l’apprentissage de phrases entières (même simples) pour rapidement vous débrouiller. Et apprendre du vocabulaire est bien moins compliqué qu’on ne le pense. Le plus important, c’est vous, votre cerveau et vos capacités à exploiter votre mémoire. Pas besoin d’être un génie, c’est à la portée de tout le monde. C’est d’ailleurs ce qui fait la différence entre un polyglotte et le commun des mortels, c’est que pour exploiter sa mémoire à bon escient : il ne sert à rien de répéter un mot 10 fois de suite, sur un espace de temps limité. Il est plutôt recommandé de le répéter 10 fois à des moments espacés dans le temps.

L’idée est plus exactement de le répéter juste avant que vous ne l’oubliez. Afin de comme qui dirait rafraîchir votre mémoire, et de l’intégrer au fur et à mesure dans votre mémoire à long terme. C’est tout le principe du système de répétition espacée que nous utilisons d’ailleurs dans nos applications. Cette technique permet d’enregistrer le vocabulaire dans votre mémoire à long terme en y passant très peu de temps. L’appli calcule votre planning de révision personnalisé en fonction de votre mémoire et de vos difficultés sur chaque mot. C’est à ce jour le système le plus efficace pour apprendre du vocabulaire.

Ci-dessous, la courbe de l’oubli pour illustrer le système de Répétition espacée par MosaLingua.Système de répétition espacée par MosaLingua

– 2. Améliorez votre compréhension orale de l’anglais

La compréhension orale arrive en deuxième position. Pour autant, il semble essentiel d’entreprendre la démarche en même temps que la première.

La compréhension orale, c’est l’écoute : aiguiser votre oreille à l’accent, l’intonation, la prononciation, le rythme de la langue. Vous doutez de son importance ? Alors, retournez l’espace de quelques minutes dans votre enfance. Et tentez de vous souvenir comment vous avez appris à parler votre langue maternelle ?

Vous l’avez dans le mille : c’est bel et bien en écoutant votre entourage, et peut-être vos parents, parler. C’est aussi la raison pour laquelle on entend souvent qu’il est bon de voyager pour apprendre une langue. Car pendant un voyage, vous êtes forcément entouré par cette langue. Vous l’entendez au quotidien. Et inconsciemment votre cerveau l’assimile.

apprendre anglais applicationAlors, comment faire lorsqu’on ne voyage pas pour créer cet environnement anglais autour de vous ? Je vous donne rendez-vous un peu plus haut, dans cet article : vous pouvez écouter la radio ou de la musique, regarder la télévision, des films ou des séries en anglais. Tous ces outils vous permettront d’entraîner, et d’habituer votre oreille à l’anglais. Vous pouvez également compter sur MosaLingua. Lorsque notre appli vous propose d’apprendre un mot anglais, elle vous soumet à la fois son écriture et sa prononciation orale. Malin 😉

 

– 3. Améliorez votre prononciation anglaise

Oui, vous pensiez pouvoir y échapper, mais nous avons déjà évoqué l’importance de la prononciation anglaise. Avoir un accent français est bien plus ridicule que sexy. Et pour vous faire comprendre, adopter la bonne prononciation semble essentiel. D’autre part, nous considérons qu’avoir un bon accent anglais, vous permet de gagner en confiance et de parler anglais avec plus de fluidité. Du côté de chez MosaLingua, nous avons développé plusieurs options pour vous aider à améliorer votre prononciation anglaise ainsi que vos compétences à l’oral.

  • apprendre-langlais-mosalinguaDans un premier temps, nous avons développé ce que l’on aime appeler le guide complet de prononciation anglaise, sur lequel vous trouverez toutes les ressources nécessaires pour vous améliorer à l’oral en autodidacte.
  • Pour profiter de leçons collectives, vous pouvez nous suivre sur YouTube. Nous avons enregistré plusieurs vidéos justement pour vous aider à améliorer votre prononciation.
  • Pour profiter de leçons, écrites cette fois, nous avons créé 5 leçons rapides d’anglais que vous pouvez recevoir directement dans votre boîte e-mail.
  • Il existe aussi une formation MosaLingua pour améliorer votre anglais à l’oral : une formation complète, accessible sur Internet, pour gagner en un rien de temps confiance et fluidité à l’oral. Pour en savoir plus : découvrez notre formation « Speak English With Confidence » .

 

– 4. Lancez-vous : parlez anglais !

Vient enfin le moment de se lancer, et de commencer à communiquer. Encore une fois, nous l’avons placé ici à la quatrième position mais sachez que plus tôt vous commencez, plus vite vous progresserez. Ne dit-on pas que c’est en forgeant que l’on devient forgeron ? Et bien, c’est en parlant que vous apprendrez à parler anglais.

Nous savons qu’il n’est pas toujours facile de se lancer. Encore moins lorsqu’on est timide. Mais parler est la meilleure façon de vous entraîner. Et si vous faites des erreurs, alors tant mieux : parler est aussi la meilleure façon de vous corriger, et ainsi de vous améliorer.

Comment faire pour parler anglais lorsqu’on apprend tout seul ? Evoqué un peu plus haut, vous pouvez chercher des correspondants anglais sur les sites d’échanges linguistiques. Vous pouvez faire ce que l’on appelle des tandems linguistiques : vous parlez anglais, et votre correspondant parle français pour s’améliorer de son côté. L’échange linguistique avec correspondant est sans doute la meilleure façon de débuter à l’oral. Car si vous avez peur de faire des erreurs, dites vous bien que la personne face à vous a sans doute peur également d’en faire en français (ou dans la langue choisie pour échanger). Alors, n’ayez pas peur et lancez-vous.

– 5. Perfectionnez-vous avec la grammaire anglaise

Enfin, l’apprentissage de la grammaire anglaise vient, chez MosaLingua, dans un deuxième (voire xième) temps. C’est une fois que vous connaissez les bases de la langue, quelques phrases pour vous débrouiller, que vous la comprenez et que vous pouvez communiquer, qu’il est intéressant de se pencher sur sa construction d’un point de vue grammatical.

MosaLingua vous accompagne dans cet apprentissage de la grammaire anglaise : nous avons créé un guide dans lequel vous trouverez de nombreuses leçons de grammaire, simples et accessibles.

L’anglais au travail

L’importance de l’anglais au travail

Nous avons vu au début de cet article que l’anglais était une langue influente, notamment par sa forte présence dans les domaines du commerce international, du web et de la science. Notons également que la connaissance de l’anglais est un prérequis pour travailler dans le domaine du tourisme. Le fait de connaître et de parler anglais vous permettra également de booster votre carrière si vous souhaitez travailler dans une multinationale ou à l’étranger. D’ailleurs selon l’étude « English as economic value: facts and fallacies » de François Grin, l’anglais se place comme la langue la plus rentable à apprendre. Qu’on le veuille ou non, l’anglais est devenue la langue la plus utilisée dans le monde du travail, et pour la communication internationale.

Comment apprendre l’anglais professionnel ?

L’anglais professionnel est considéré comme un sous aspect de la langue. Dans le sens où il comporte un vocabulaire qui lui est propre, une façon de parlée plus professionnelle et courtoise, ainsi qu’un champ lexical plus pointu… en fonction du domaine d’activité dans lequel il est employé. Ainsi, vous ne pouvez apprendre l’anglais professionnel comme vous apprenez l’anglais de la vie de tous les jours.

Pour les particuliers

MosaLingua vous propose de vous accompagner personnellement dans votre apprentissage de l’anglais professionnel. En effet, nous avons développé une application pour l’anglais professionnel. Celle-ci est notamment composée de plus de 2000 cartes avec les mots et les phrases les plus souvent employés dans le cadre professionnel. Elle vous propose de les apprendre de la même façon que sur notre application d’anglais, selon notamment le système de répétition espacée.

apprendre l'anglais des affaires

Pour les entreprises

Vous êtes une entreprise, et vous souhaitez développer l’apprentissage de l’anglais auprès de vos collaborateurs ? Sachez que nous vous proposons une solution adaptée à l’apprentissage de l’anglais en entreprise. Nous pouvons développer une application à votre image, avec votre propre champ lexical, et les notions de votre propre domaine d’activités. Ainsi, vos collaborateurs avancent à leur rythme, et selon leurs besoins.

Pour les spécialistes du milieu médical

Tout comme l’anglais professionnel, l’anglais médical comporte ses spécificités, son jargon, ses tournures de phrases… Pour cette raison, nous avons également développé l’application pour apprendre un anglais médical. Celle-ci vise à accompagner les professionnels de la santé, dans la pratique de leur activité, dans un environnement anglophone. Egalement adaptée pour les patients qui ont besoin de communiquer en anglais.

 

TOEIC et TOEFL : qu’est-ce que c’est ?

TOEIC et TOEFL sont des mots qui vous parlent vaguement ? Il s’agit plus exactement d’acronymes pour respectivement Test of English for International Communication et Test Of English as a Foreign Language. Vous l’aurez compris, il s’agit de tests qui évaluent ainsi votre niveau d’anglais et qui vous permettent de le « prouver », ou l’asseoir, auprès de certaines écoles ou entreprises. D’ailleurs, l’un ou l’autre est parfois nécessaire pour intégrer une école ou une entreprise internationale.

Si le test vous intéresse, nous vous accompagnons dans votre préparation. Nous avons en effet développé une application pour apprendre l’anglais du TOEIC et une autre pour vous préparer à passer le TOEFL : Découvrir l’application anglais TOEIC et celle pour l’anglais TOEFL

Comment écrire un bon curriculum vitae en anglais ?

Entrons maintenant dans le vif du sujet. Car si vous connaissez l’importance de l’anglais dans le monde du travail, peut-être avez-vous déjà sauté le pas et aimeriez-vous trouver un emploi à l’international. Avant de vous lancer dans la rédaction du sacro-saint CV, vous devez savoir que sa conception en anglais diffère totalement de sa conception en français.

Pour résumer rapidement, voici les essentiels à connaître.

  • La longueur : dans le monde anglo-saxon, le CV ne doit jamais dépasser deux pages.
  • Vous devez améliorer sa lisibilité au maximum. Ainsi, n’hésitez pas à utiliser des listes à puces, des titres, des caractères en gras, ou des tableaux pour chaque rubrique.
  • Eliminez tous les détails inutiles : allez à l’essentiel.
  • Mettez en avant les informations les plus récentes, et occultez le reste.
  • Bien sûr, évitez un maximum les fautes d’orthographe : n’hésitez pas à demander conseil à un natif anglophone.
  • Dans le monde anglo-saxon, il est très important d’avoir des références. Notez alors les noms, et contacts de vos derniers employeurs, ou anciens collègues, professeurs, personnes qui pourraient prouver de vos compétences.
  • N’oubliez pas votre « Professional Profil » : une description synthétique à mettre tout au début du CV pour attirer l’attention de l’employeur. Il s’agit de 3-4 phrases qui présentent avec efficacité vos compétences et atouts.

Nous vous conseillons de lire notre article sur le CV en anglais où vous trouverez plus d’astuces et de conseils.

Comment se préparer à un entretien d’embauche en anglais ?

Forcément avec un aussi bon CV en anglais, vous ne pouviez que décrocher un entretien d’embauche. Sauf que voilà, entre le CV écrit et préparé à l’avance, et l’entretien d’embauche : il y a quelques différences qu’il est bon d’évoquer ici. Nous vous invitons à découvrir les conseils de Luca pour préparer votre entretien en anglais ou ceux de Christina, professeure d’anglais from the US qui vous livre également ses astuces pour vous préparer au mieux à un entretien d’embauche en anglais.

 

apprendre-langlais-mosalingua

 

– 5 choses essentielles pour apprendre l’anglais

– 1. La motivation

motivation, n.f. : 

  • Ce qui motive, explique, justifie une action quelconque ; cause.
  • Raisons, intérêts, éléments qui poussent quelqu’un dans son action. 

Pour nous, la motivation est surtout le carburant de l’apprentissage d’une langue, et notamment de l’anglais. S’il vous en manque, vous ne pouvez pas progresser. Sans motivation : comment se lancer ? comment continuer régulièrement à apprendre ? et comment ne pas décrocher à chaque contrariété ?

L’apprentissage de l’anglais est un long processus. Il nécessite plusieurs mois voire années de travail pour se perfectionner. Alors, on a vite fait de se décourager à un moment ou à un autre malheureusement. Le fait d’entretenir votre motivation n’est pas qu’une option. Cela s’avère être une partie essentielle de votre apprentissage de l’anglais. Comment faire ?

Si vous souhaitez obtenir d’excellents résultats, vous devez savoir dès le début pourquoi vous voulez apprendre une langue. Première astuce : prenez une feuille et écrivez vos motivations. Pourquoi voulez-vous apprendre l’anglais ? L’amour, le travail, le développement personnel, le voyage. Peu importe la raison, notez-le.

Nous avons interviewé Vladimir Skultety à ce sujet. Vladimir est ce que l’on peut appeler un super polyglotte : il compte 19 langues à son actif. Pas mal n’est-ce pas ? Donc le sujet de la motivation est quelque chose qui lui parle. Découvrez dans la vidéo ci-dessous ses astuces pour ne pas perdre la motivation sur la durée.

– 2. La régularité

régularité, n.f. :

  • Caractère de ce qui se produit, se développe, fonctionne sans variations ni interruptions imprévues.
  • Caractère de ce qui se reproduit, revient à des moments déterminés du temps.

Chez MosaLingua, la régularité est la base de notre méthode d’apprentissage, et notamment du système de répétition espacée dont nous vous parlions plus haut. C’est une des meilleures méthodes, d’un point de vue scientifique, pour faire entrer du vocabulaire dans votre mémoire à long terme. La régularité est donc essentielle dans l’apprentissage de l’anglais.

– 3. La méthode

méthode, n. f. :

  • Manière de mener, selon une démarche raisonnée, une action, un travail, une activité ; technique.
  • Ensemble des règles qui permettent l’apprentissage d’une technique, d’une science ; ouvrage qui les contient, les applique.

La méthode, nous en avons développée une, spécifique à l’apprentissage efficace de l’anglais. On l’appelle Mosa Learning, et nous vous en avons déjà (une peu) parlé au cours de cet article (raison pour laquelle nous n’allons pas nous étaler à nouveau sur ce sujet). Elle repose sur plusieurs concepts de sciences cognitives et de psychologie. Vous pouvez tous les retrouver dans des articles spécifiques ci-dessous.

– 4. Des outils efficaces

Le terme d’outils efficaces n’apparaît malheureusement pas tel quel dans le dictionnaire. Donc nous ne pouvons vous donner sa définition. Pour autant, des outils efficaces, nous vous en avons proposé tout au long de cet article pour apprendre l’anglais facilement. Pour rappel : les films et les séries, les musiques, la radio et la presse écrite, les livres, les applications (telles que MosaLingua) ainsi que les sites Internet sont autant d’outils qui vous permettront d’avancer efficacement dans l’apprentissage de la langue de Shakespeare. En ce sens, nous les qualifions d’outils efficaces, dont vous devez vous entourer pour un apprentissage réussi de la langue.

– 5. Du fun !

Une dernière chose à ne pas oublier pour que votre apprentissage se passe pour le mieux : vous amuser. Car bien qu’apprendre l’anglais demande de la rigueur, de la motivation et une certaine régularité, il ne faut pas oublier que pour garder votre motivation, son apprentissage ne doit pas être ennuyeux. Alors, amusez-vous : lisez, chantez, matez de bon films, et discutez pendant des heures avec votre correspondant anglais. Toutes les activités qui vous procureront du plaisir, vous aideront à progresser plus vite.

 

Apprendre l'anglais, c'est fun

 

Apprendre l’anglais facilement… avec MosaLingua

Cela fait beaucoup d’informations n’est-ce pas ? Ce que vous devez retenir, c’est que MosaLingua est là pour vous accompagner dans l’apprentissage de l’anglais. Et ce, au travers différents supports et différents services. A vous de choisir celui qui vous correspond le mieux.

 

FAQ : vous avez des questions ? Nous avons la réponse !

Apprendre l'anglais

1. Combien de temps pour apprendre l’anglais ?

Malheureusement, nous ne pouvons donner une réponse exacte à cette question. Car tout dépend : de votre objectif et de votre niveau actuel. Que votre objectif soit de visiter Londres sur un week-end avec un niveau faible à moyen (quelques bases) ou animer une réunion annuelle chiffrée en anglais en n’ayant aucune base… Bon, vous n’aurez pas les mêmes besoins.

Pour un week-end à Londres, vous voudrez majoritairement communiquer en anglais, vous faire comprendre voire réserver un restaurant. On peut dire que 10 à 20 minutes d’apprentissage par jour pendant un mois pourraient déjà vous être profitables. Pour animer une réunion, dans un domaine spécifique, si vous n’avez aucune base, il vous faudra plus d’un mois. C’est certain ! Mais là aussi, tout dépend du temps que vous pouvez y consacrer par jour, et sur combien de jours (avez-vous une deadline à respecter, par exemple ?).

Justement, on répond à cette question, un peu plus en détail (et même avec quelques chiffres) dans notre article sur combien de temps pour apprendre une langue. Ok, nous faisons référence ici à l’apprentissage d’une langue en général, et non de l’anglais spécifiquement, mais les paramètres à prendre en compte sont similaires.

2. « On apprend mieux l’anglais quand on habite un pays anglophone« … Peut-on apprendre l’anglais sans déménager ?

On peut habiter dans un pays anglophone et ne pas progresser. Et on peut habiter en France, ou autre, et faire d’énormes progrès en anglais. Ce n’est pas où on vit le plus important, mais ce que l’on fait pour apprendre. Si vous êtes dans un pays anglophone, mais ne sortez pas, ne discutez pas avec des locaux et ne vous focalisez pas sur votre apprentissage, vos progrès seront minimes face à une personne qui ne vit pas forcément dans un pays anglophone, qui regarde des films et séries en VO, écoute de la musique en anglais en se concentrant sur les paroles, échange avec un correspondant anglophone tous les 3 jours, et utilise une application pour apprendre l’anglais.

Bien sûr que vous n’êtes pas obligé de déménager pour apprendre l’anglais (ou toute autre langue d’ailleurs). Vous devez avant tout vous motiver, et mettre toutes les chances de votre côté pour bien progresser.

3. Peut-on apprendre l’anglais gratuitement ?

Il y a une dizaine d’années, notre réponse aurait sans doute était différente. De nos jours, il existe des tas de possibilités pour apprendre l’anglais gratuitement, notamment grâce à la magie d’Internet. Du moins, sans investir dans une méthode pour apprendre les langues spécifiquement. Comment ? Nous le répétons, mais vous pouvez :

  • regarder des films et des séries en VO avec sous-titres en anglais (puis sans sous-titres),
  • écouter de la musique en anglais en vous focalisant sur les paroles,
  • échanger de façon régulière avec un correspondant anglais,
  • lire la presse, des BDs ou même des livres en anglais…
  • regarder des vidéos sur YouTube, spécialisées ou non sur l’apprentissage de l’anglais,
  • vous pouvez aussi suivre des cours d’anglais gratuits en ligne
  • vous pouvez aussi vous servir des traducteurs anglais français  et des correcteurs d’anglais en ligne

4. Comment apprendre la bonne prononciation d’un mot anglais ?

Si vous apprenez l’anglais (mots ou expressions) sur un support écrit, plusieurs astuces vous permettront d’obtenir la bonne prononciation d’un mot.

  • Google Translate : ce site Internet (aussi dispo en application) vous permet d’obtenir la traduction d’un mot (du français à l’anglais, et de l’anglais au français) ainsi que sa prononciation. La voix de l’outil est un peu robotisée, mais c’est suffisant pour obtenir et connaître la bonne prononciation.
  • WordReference : de la même façon, ce site Internet vous permet d’obtenir une traduction d’un mot ainsi que sa bonne prononciation à l’oral. Il est facile d’utilisation et bien complet.
  • Forvo : ce site est en quelques sortes une base de données des bonnes prononciations. Ce sont là des particuliers, natifs, qui ont enregistré la prononciation de centaines de milliers de mots en anglais, et aussi dans d’autres langues. L’avantage par rapport à Google Translate ou WordReference, c’est qu’il s’agit de la bonne prononciation par des natifs.
  • RhinoSpike : il s’agit d’un site collaboratif qui repose sur l’échange. Vous devez vous inscrire puis faire une demande de traduction / prononciation d’un mot. Comme vous pouvez être amené vous-même à fournir la prononciation d’un mot.

Pour autant, nous vous recommandons dès le début de votre apprentissage d’utiliser des outils / méthodes vous permettant de travailler la prononciation avant l’écriture. Notamment si votre objectif est de réussir à communiquer en anglais. Favorisez encore une fois les films et séries en anglais, la musique, les échanges avec un natif voire une application, comme MosaLingua, qui vous donne la version écrite et aussi orale d’un mot.

5. Comment retenir facilement les mots et expressions en anglais ?

Retenir les mots et expressions est la base de votre apprentissage de l’anglais. Si vous voulez pratiquer dès maintenant, quelques astuces :

  • répétez plusieurs fois ce mot / cette expression. Plus vous serez exposé à ce mot / cette expression, plus il intégrera facilement votre mémoire.
  • n’hésitez pas à vous enregistrer. A la fois le fait de vous-même pratiquer vous aidera à mémoriser mot / expression, mais le fait de vous entendre également.
  • L’idée est aussi d’exploiter plusieurs types de mémoire : la mémoire visuelle, à la lecture d’un mot, et la mémoire auditive, à l’écoute d’un mot. Utiliser les différentes mémoires vous aidera à mémoriser plus facilement. Vous pouvez aussi : écrire le mot, regarder une image du mot (si possible)…

Pour aller plus loin, dans les astuces de mémorisation et les conseils, rendez-vous sur notre guide pour apprendre du vocabulaire.

6. Combien de mots dois-je connaître avant de commencer à parler ?

C’est une question que l’on nous pose souvent, à savoir, combien de mots connaître avant de pouvoir se lancer ! Avant de pouvoir discuter avec des natifs. La réponse ?

Le nombre de mots que vous « devez connaître » dépend avant tout de votre objectif d’apprentissage. Pourquoi souhaitez-vous apprendre l’anglais ? Et oui, que vous appreniez l’anglais pour partir en week-end touristique à Londres ou pour présenter une conférence professionnelle à New York, le nombre de mots dont vous avez besoin n’est pas le même. Luca vous explique d’ailleurs en vidéo combien de mots connaître en fonction de vos objectifs.

Autre chose à savoir : bien que ce soit plutôt une bonne idée que de se fixer un objectif chiffré, entre nous, vous n’avez pas besoin d’avoir un nombre précis en tête pour commencer à parler. Plus tôt vous commencerez à parler anglais, et plus vous aurez confiance en vous et mieux vous apprendrez. Car dès le début, vous saurez si votre prononciation est bonne ou non, et comment l’améliorer. Alors, notre conseil : n’attendez pas d’atteindre un certain nombre de mots avant de commencer à parler, mais… parlez !

D’autres questions ? doutes ? remarques ? N’hésitez pas à nous contacter, et nous serions ravis de vous répondre. Bon apprentissage.